L'IMPROssible DOURnoi des Flemm'Art

Extrait d’image.png

L’improvisation, vous connaissez bien sûr. Une discipline théâtrale en plein développement fondée en 1977 par Robert Gravel et Yvon Leduc, deux comédiens québécois. Depuis lors, l’improvisation a percolé dans nos sociétés.

La Bande à p’Art est la troupe d’impro résidente au Centre culturel de Dour. Vous avez sûrement vu leurs affiches de spectacle sur les vitrines des commerçants dourois.

Mais ce que vous ne savez sans doute pas, c’est qu'ils ont constitué une troupe d'adolescents : Les Flemm’Art. Et ce dimanche 1er février, ils organisent leur premier tournoi de haut niveau.

Leur volonté ? Permettre à des jeunes du cru de se réaliser à travers l’impro. S’accepter, accepter les autres, construire des histoires en développant l’imaginaire, telles sont les valeurs de partage et de créativité que La Bande à p'Art essaie de promouvoir auprès d’eux.

Ainsi, le dimanche 1er février, une journée complète d’improvisation est organisée avec des équipes venant de Bruxelles, Fleurus, Tournai, Namur et Quiévrain.

"En impro tout est possible ! C’est pourquoi nous osons penser que vous passerez vous payer une pinte de bon sang en voyant tous ces ados mourir de rire sur scène. En ces périodes troubles, l’impro est un espace de liberté pour tous. Venez le découvrir ce dimanche 1er février. Explique Michel Colot, le président de La Bande à p'Art. Sans l’esprit d’initiative et le travail d’organisation des membres du comité, rien n’aurait été possible. Je me permets de les mettre en avant dans ce paragraphe. Merci à Valérie, Laurent, Fabrice, Christelle et Thierry. Et à tous les autres membres de la troupe. Merci bien sûr au Centre culturel de Dour qui nous soutient depuis près de 5 ans maintenant".

Les commentaires sont fermés.