Dour, vu par ... Guillaume Delcourt

guillaume delcourt,centre culturel,chutes libres,culture,dour impro match,improvisation,concert,les tornadesGuillaume Delcourt est le gestionnaire du Centre Culturel dourois.

Il est aussi à l'initiative du festival d'impro "Chutes Libres" du 27 au 30 avril.

Nous lui avons envoyé notre questionnaire "Dour, vu par ...".

Ca va ?

oui

Quelle heure est-il ?

Lundi 04 avril14h00

Qu'y a-t-il sur le mur devant vous ?

Les tableaux 2010-2011 et 2011-2012 de programmation du Centre Culturel

La première chose à laquelle vous pensez quand vous vous réveillez ?

Houlà… à une multitude de choses en même temps, mon cerveau bouillonne 24h/24h mais surtout au planning de ma journée et à lever ma petite fille

Lisez-vous régulièrement le journal LaProvince ?

Oui mais sur le net, au niveau de la presse écrite lorsque ma collègue fait le relevé mensuel des articles concernant le Centre Culturel.

Qu'en pensez-vous ?

Cool, mais sur le net j’avoue que j’ai un peu de mal à me retrouver au niveau des vidéos

Chutes Libres…

Vous organisez le festival international d’impro « Chutes Libres » en collaboration avec la Compagnie du Chambard. Pourquoi ce festival a-t-il lieu à Dour ?

C’est l’une des finalités d’un projet ambitieux concernant « La planète Impro » à Dour . Lors de mon examen d’entrée (il y aura bientôt 10 ans déjà !) au Centre Culturel, on m’a demandé de développer un projet qui rassemble toutes les tranches d’âge, qui soit à la fois ludique et éducatif et surtout qui intéresse les dourois(es). Provenant du monde de l’impro, je me suis dit que lorsque j’allais voir des matchs il y avait toutes les générations, une ambiance explosive et surtout pas mal de valeurs éducatives. Voilà comment ce projet a vu le jour….Donc depuis 8 ans déjà, des ateliers, des stages, des formations, des matchs etc….se sont développés et pour m’accompagner un « gars » unique en son genre « Robin » qui riche de son expérience dans cet univers me dit un jour « je compte créer une compagnie,  je cherche un lieu de résidence et un co-organisateur, j’ai plein de projets en tête, ça te dit ? »…De là en découle le Dour Impro Match avec ses 3 rencontres annuelles. Fort du succès des 3 saisons, il revient et me dit « j’ai envie de créer un festival international à Dour avec toi mais différents des autres (voir question suivante) on se lance ? » Après beaucoup de travail, de réunions, de réflexions etc….  « Chutes Libres » s’est lancé à Dour en 2010…

Quel est le concept de ce festival ?

A la différence des autres festivals en Belgique «  Chutes Libres » est un festival de théâtre improvisé donc ce ne sont pas des rencontres (comme le Dour Impro Match) mais des concepts improvisés. Chaque équipe propose ses propres concepts de théâtres improvisés, on a pu découvrir l’année dernière avec le Québec « Hold Up » incroyable concept ; les jouteurs débarquent masqués, demandent au public de leur filer leur sac, ils fouillent dans ceux-ci et prennent au hasard déodorant, rouge à lèvre, ticket de parking etc…Cela est retransmis sur grand écran à l’aide d’une caméra donc le public peut se rendre compte de la réalité. A partir de ces éléments récoltés ils improvisent. L’originalité c’est que les équipes mélangent également leurs jouteurs donc pas toujours évident pour des jouteurs belges de jouer dans un concept Suisse totalement inconnu ! Chutes libres ces 5 jours et 6 concepts à découvrir dans une ambiance unique et un cadre conçu pour que le public se sente à la fois à l’aise et impliqué…

Avez-vous fait de l’impro vous-même ?

Oui durant une année quand je vivais à Bruxelles, mais j’ai davantage l’esprit « organisateur » que « jouteur » par contre cela m’a permis de comprendre l’intérêt de cet univers. Les valeurs  telles que l’écoute, l’observation, la créativité, le respect des autres, le tempo…sont essentielles et d’ailleurs au Québec l’impro est un cours du cursus scolaire. Qui sait peut-être qu’à Dour les écoles auront un jour des cours d’impro, un peu comme le projet immersion. Nous avons déjà pu nous rendre compte de l’évolution des jeunes qui assistent aux différents ateliers….c’est à la fois ludique et éducatif…

Quels sont les autres grands rendez-vous futurs du Centre Culturel de Dour ?

Difficile de faire un choix mais pour reprendre notre slogan actuel « Il se passe toujours quelque chose » au Centre Culturel mais je peux épingler quelques rendez-vous comme la venue lors de notre festival Rock du groupe « Piano Club » le 21 mai prochain  mais également « Tornades » festival des Arts de la rue à Wihéries que je conseille de ne pas manquer le 12 juin, nous en sommes à la seconde édition et je crois que ce projet va devenir également un rendez-vous incontournable…

Personnellement...
Vous donne-t-on un surnom ? Si oui, lequel et qui vous appelle ainsi ?

Pour certains c’est « Guidepuistoujours  ! » car mes amis me surnomme « Gui » depuis toujours…

Pour d’autres c’est « Georges » car durant des années je possédais un dragon d’eau (voisin de l’iguane) prénommé ainsi qui m’accompagnait partout !

Une phrase que vous n'aimez pas ?

T’a pas envie d’aller dormir !

Votre phrase préférée.

« Les Arts de la scène restent le pilier, le support de la démocratie »

Que mangez-vous à midi ?

La plupart du temps je nage sur le temps de midi ! donc je mange juste un sandwich sur le chemin du retour.

Le pays visité le plus lointain ? Et pourquoi ?

J’ai beaucoup voyagé mais le plus loin c’était sans doute le Maroc, cadeau pour mes 30 ans.

Combien avez-vous d’amis sur Facebook ?

Sur celui du centre culturel ; +/- 5000 amis !  mais du côté privé 120

Et combien de 'vrais' amis dans la vie réelle ?

5

En politique...

Suivez-vous l’actualité politique belge ? Qu’en pensez-vous ?

A vrai dire j’ai toujours suivi de plus près l’actualité française mais évidemment je ne peux pas être étranger à celle de la Belgique…mais bon je trouve cela navrant j’ai travaillé et vécu pendant quelques années en flandre et franchement je n’ai jamais eu de problème alors quand j’entends certains dire « Plus jamais je n’irai à la côte flamande ! » c’est pathétique mais n’est-ce pas l’impact médiatique d’un chaos qui en fin de compte est juste un conflit d’intérêt ?

Et à Dour ?

Etant responsable d’un Centre Culturel ma mission est de travailler avec la politique mise en place, et il est certain que l’on me procure les moyens nécessaires pour aller de l’avant ce qui est pour la « culture » douroise l’essentiel !

Si vous pouviez être à la tête d’un ministère, quel serait-il et quelle serait la première mesure que vous prendriez ?

La culture…évidemment….rétribuer correctement tous les acteurs du socio-culturel car c’est un métier qui demande une implication de tous les jours.

Petit portrait chinois...

Si vous pouviez être quelqu'un d'autre, qui seriez-vous ?

Michaël Mund, artiste peintre humble de notre région qui jongle avec l’auto dérision et une approche artistique décalée…j’ai d’ailleurs en exposition dans le bureau sa toute dernière création qui en vaut le détour !

Votre principale qualité ?

La polyvalence

Votre principal défaut ?

La polyvalence

Votre proverbe préféré.

« On the road Again… »

Si vous étiez :

  • un fruit : une banane
  • un objet : un sac au dos
  • un objet symbolique : une orange séchée de Gilles (j’en ai partout)
  • un animal : un chien
  • un reptile : un iguane
  • un poisson : une anguille

Petit portrait dourois à présent...

Si vous étiez :

  • un commerce dourois : Chez Ginette (à petit dour)
  • un resto dourois : la Piazzetta
  • un évènement dourois : le Dour Music Festival
  • une autre personnalité douroise : joël tricart

Les questions aux réponses impossibles...

Dour ou Binche ?

Est-ce le fruit du Hasard ! Tous les 2 ont un point commun ils ont un centre culturel qui n’est pas reconnu par la communauté française mais propose un programme riche et varié !

Mais bon sans blague si je dois choisir allez Binche (sinon mon père qui est Gille depuis 52 ans va m’en vouloir) Après tout ma fibre artistique vient sans doute de ma terre natale.

Papa ou maman ?

Papa pour son côté traditions et festivités

Maman pour son côté Management

Match d’impro ou pièce de théâtre ?

Théâtre Improvisé

Et pour finir ...

Heure du coucher ?

Houlalla ! pas avant minuit mais avant que mon cerveau ne me laisse dormir ça doit faire 02h00 du matin.

Qu'y a-t-il sous votre lit ?

de la moquette !

Avez-vous un secret à nous révéler ?

euhh sans doute mais bon…c’est un secret mais si vous saviez

Comment aimeriez-vous mourir ?

D’une crise cardiaque

Votre devise ?

Ne pensez qu’à l’instant présent mais bon difficile de programmer une saison culturelle un an à l’avance en ne pensant qu’à l’instant présent !

Quel est "Votre Dour" à vous ?

Un Dour où il fait bon vivre, où les dourois se sentent écoutés, encadrés avec des commerces de proximités, des festivités, des animations…Un Dour Dynamique

Quelle heure est-il à présent ?

Mardi 05 avril 08h30, vu que je fais mille choses en même temps j’ai rédigé cette interview en plusieurs étapes !

Commentaires